Bio-Hazard-Battle-Crying-Genesis-Mega-Drive-9

 

Pour débuter 2016 comme il se doit, encore un petit peu de bonheur auditif 100% issu des processeurs bénis de la sainte Megadrive. Rien d'original en somme n'est ce pas ?

Aujourd'hui, il sera question d'un jeu sale au point d'en devenir réjouissant et à dire vrai pas franchement connu alors qu'il le mériterait franchement: Bio Hazard Battle.

Un peu perdu au milieu des dizaines d'excellent shoot de la Megadrive, ce titre, connu sous le fort joli titre "Crying" au Japon, nous propose d'incarner, non pas un vaisseau comme 97,63% de la production du genre, mais des créatures organiques bien insectoïdes ou rajiformes (termes que je rêvait de placer ici, c'est chose faite !) aux prises avec un monde pollué par un virus franchement dégueulasse , ayant infecté tout l'écosystème du coin. En résulte un shoot'em up nerveux, extrêmement glauque dans son ambiance et son bestiaire, que je vous recommande chaudement !

 

 

 

Le thème musical du jour est celui de l'avant-dernier niveau, se déroulant visiblement aux alentours d'une installation qui fleure bon la Centrale Nucléaire (Au passage, il a bon dos le virus du scénario), sur fond de soleil couchant. Je vous l'accorde, la musique est très très particulière poussant aux extrêmes le mariage de l'aigu et du grave, mais cela donne au stage un cachet assez surréaliste, et le tout est agrémenté d'un bestiaire toujours bien étrange dont un large troupeau d'araignée qui semble danser sur la rythmiqu, comme une sorte de Fantasia nucléaire en somme. FA-BU-LEUX en ce qui me concerne !

 

Petit bonus: bravo aux service marketing de SEGA à l'époque, cherchez l'erreur , c'est pas bien difficile :

 

Bio-Hazard_Battle_-_1992_-_Sega

 

M'enfin, c'est pas grave, le jeu reste excellent, parfaitement en accord avec l'image que j'ai de la Megadrive et son penchant pour les jeux glauques.