SongofTime

Et me revoilà.

Lors de mon dernier passage, j'étais plein de certitudes pour les mois à venir. Samus allait revenir et cette fois , réellement être mon dernier jeu 3DS, -surement un peu moyen à première vue-, avant que madame Switch ne reprenne le flambeau. Ma Wii-U vivait son dernier été , avant là aussi, de céder sa place à madame Switch. Je venais également de découvrir Tokyo Xanadu sur PSvita , qui devait être l'avant dernier jeu de ma Vita, avant le huitième opus de Ys. Et ensuite la Switch aurait repris le flambeau. Egalement,  La Xbox One il y a un an, ronronnait sans vraiment me séduire et allait en tout état de cause, se faire bouffer par la Switch, comme la Wii-U avait ravagé la concurrence chez moi, cinq ans auparavant.

Sauf que, rien ne s'est passé ainsi.

-Metroid Samus Returns est bien arrivé comme prévu, et entre sa réalisation soignée, ses musiques folles et son final complètement maboul en termes de fan-service, il a juste fini en tant que mon jeu de l'année 2017, aux coté de Breath of the Wild. Excusez du peu !

-D'autres jeux 3DS sont arrivés entre temps. Découverte avec plaisir d'une série que j'avais boudé jusqu'ici (Mario Superstar Saga) et Atlus , mon cher Atlus, mon bel Atlus, qui me réédite mon jeu de l'année 2010 (Shin Megami tensei Strange Journey) et celui que je considère comme le Chrono Trigger de ce studio: Radiant Historia (testez la démo sur eshop !)

-Pour conclure sur la 3DS, probable dernière incarnation de la caste des consoles portables chères à mon coeur , il y a encore des jeux en cuisine , et cette situation me ravit au plus haut point. Revoir Luigi's Mansion et découvrir un jour les entrailles de Bowser , voilà un programme qui me parle.

-Quand à la Wii-U, alors que je la voyais s'éteindre lentement, la mort dans l'âme, et bien rien n'a changé pour elle. La machine allait déjà très bien jusqu'à la fin de l'année 2017, puis vint un certain Nintendo Direct en Janvier, qui provoquera une belle crise de bouderie de ma part: La Switch, déjà toute puissante, avait l'outrecuidance de venir piller l'héritage de sa grande soeur. Là, je me fait fort de récupérer un Donkey Kong Country Tropical Freeze à prix bas, et de réinstaller un à un tous ces jeux qui ont occupé mes dernières années. Une réaction bête et méchante , je le concède, mais sincère.

-Qui plus est, un petit achat tout bête, lors des soldes de fin d'année, me voit craquer pour Darksiders premier du nom, toujours sur Wii-U. Un jeu taillé pour me plaire, mais qui se refusait à moi, la faute à des version 360 et Steam bourrées de bugs provoquant de vilains plantage. Un gentil craquage à 4€, qui a en plus provoqué le retour du deuxième opus de la même série, possédé de longue date, mais quelque peu snobé. 56 heures plus tard, selon le beau carnet de la Wii-U, je ne peux que m'en réjouir.

-Pour la Vita, la bête elle aussi, mourrait lentement, plus par l'abandon de son constructeur (merci les gars hein !) , mais au grâce petit jeu hebdomadaire des soldes , elle continue tranquillement sa carrière. J'ai ainsi pu découvrir un Danganronpa complètement félé , un DariusBurst qui rentre directement dans la catégorie des Shmup cultes, et puis surtout, mon saint rouquin d'Adol est venu chavirer (running gag de la série) une nouvelle fois sur le bel écran OLED, avec un jeu de très haut niveau !

-Pour finir ce bilan , la Xbox One, au sujet de laquelle je ne savais pas vraiment me prononcer depuis deux ans, est devenue pour ainsi dire ma machine de base. La faute à une logithèque qui s'est enrichie avec le temps , avec un excellent Doom, le binôme du Seigneur des Anneaux, un Injustice 2 et un Mortal Kombat XL qui me rappellent mes années folles mais également...à un Xbox Game Pass, vil abonnement permettant de jouer à plus de cent jeux pour 10€ par mois , dont quelques grosses nouveautés telles que le très sympa (mais très particulier) Sea of Thieves de chez Rare. Une aubaine pour moi, dont les moyens sont par moments un peu limités ! D'autres surprises sont arrivées également, la découverte de ces très à la mode "Battle Royale" avec Fortnite et PUBG , bien moins intimidants que les FPS ordinaires où je ne sers que de chair à canon au plus souvent. Puis un Metal gear Survive, déclinaison survie/bac à sable d'une série que j'adore, qui avait tout de la future grosse bouse opportuniste et qui s'avère au final un véritable plaisir.

Et avec tout ça, en me relisant , je donnerai presque l'impression que je n'aime pas ma Switch. Ce n'est absolument pas le cas, même si je déplore quelques bidouilles comme le prix des jeux (surtout concernant les rééditions Wii-U) , le gros bordel de l'eshop envahi de drôles de titres chaque semaine, une situation pas trop saine à long terme et la consommation excessive de carte mémoire (ce qui est parfaitement de ma faute !). Elle aussi vit son début de carrière tranquillement avec , parmi les plus récent, un Dragon Quest Builders bien plus confortable à jouer que sur Vita (seule version que je possédais) et surtout horriblement prenant, les deux Resident Evil Revelation qui viennent étaler leur grâce "série" B" dans de fort jolies versions, ou encore le retour un peu surprise des Naruto qui m'avaient enchanté à l'époque sur PS3. Tout ceci cumulé aux merveilles dont je dispose déjà, me permet de dire que l'avenir sera radieux. Il lui faut juste un peu de temps.

Dédié à l'ami RYoGA, dont le blog, qui m'a donné un jour l'envie de créer le mien, fête ce mois-ci ses 14 ans. Longue vie à vous, monsieur !